Littérature

[Contemporain] Legendary (Caraval – Tome 2)

J’avais écrit un article pour le premier tome de Caraval, livre que j’avais littéralement dévoré lorsque j’avais mis la main dessus. Depuis la Saga Harry Potter, aucun livre n’a suscité mon intérêt et mon enthousiasme autant que cette série. J’ai retenu deux choses de ma lecture de la suite des aventures des sœurs Dragna, Scarlet et Donatella : la première c’est que mon article sur le premier tome ne rend pas tellement justice à l’ouvrage parce que je suis restée trop vague et la deuxième c’est que malheureusement, j’en veux encore et qu’il va falloir attendre…

La magie continue d’opérer

Si vous avez aimé le premier tome, Caraval, je pense sans me mouiller que vous aimerez cette suite, ô combien haletante et bien plus sombre que le premier volume. Stéphanie Garber nous emmène dans un voyage onirique sur les traces de la mère des deux héroïnes mais également sur les traces de Légende, Maitre du jeu de Caraval, toujours aussi insaisissable qu’un courant d’air.

Pour être franche, j’avais un peu peur de ne pas accrocher à cet opus. J’avais tellement adoré le premier, j’avais tellement été transportée dans un autre monde, un monde extraordinaire que j’avais peur que la suite ne soit pas à la hauteur de mes attentes. Et finalement, malgré un début et une première partie un peu trop poussive à mon goût, la magie de Caraval continue d’opérer. Pour mon plus grand bonheur !

Nous retrouvons donc Scarlet et Donatella où nous les avions laissées lors du tome 1, à la différence que cette fois, c’est bien Donatella « Tella » Dragna qui se trouve être au centre de l’aventure. En effet, la jeune fille s’est lancée dans une quête aussi belle que désespérée : la recherche de sa mère, disparue depuis des années sans laisser de traces. Pour se faire, elle se voit dans l’obligation de participer à la nouvelle édition de Caraval, qui se déroule à Valenda à l’occasion du 75ème anniversaire de l’impératrice Elantine. Nouveau jeu, nouvelles règles. C’est tout ce que je peux vous dire concernant l’intrigue sans prendre le risque de vous la dévoiler.

Une suite très satisfaisante

De mon point de vue, Legendary avait autant de chance d’être un échec qu’une réussite flamboyante. Le début était un peu maladroit mais nécessaire quand même pour planter un des éléments centraux de cette nouvelle histoire ; et puis j’ai eu plus de mal à m’attacher à Tella, trop indépendante avec des idées beaucoup trop tranchées pour éprouver de l’empathie pour elle. Sauf que, sauf que… comme tous les meilleurs personnages de roman, Donatella évolue et n’hésite pas à se remettre en question afin de poursuivre l’aventure et heureusement pour elle et le lecteur.

C’est d’ailleurs toute la force de ce personnage qui me parait bien plus complexe et intéressant que sa sœur, rétrospectivement. Sans oublier le personnage de Légende bien sûr. Son ombre plane tout au long du roman jusqu’à devenir réelle et bien palpable à la fin du livre… On pourrait croire qu’avec l’apparition tangible de Légende, l’intrigue trouverait son dénouement de façon logique mais cette révélation ne fait qu’ajouter une dimension supplémentaire au mystère qui l’entoure. Stéphanie Garber aime mener ses lecteurs en bateau. Elle est passée maitre dans l’élaboration d’intrigues complexes et j’en redemanderai jusqu’à la fin de cette série absolument captivante et génialissime. Si j’osais le jeu de mot, je vous dirai que Legendary est légendaire …

Je vous la recommande vivement !

24044322._sy540_[1]

Vous pouvez relire mon article sur Caraval ici.

Ps : une relecture du premier tome est fortement conseillée.

Littérature

[Découverte] Caraval – Tome 1

Je n’avais pas vraiment prévu de me relancer dans une série littéraire mais ça, c’était avant d’aller à Decitre la semaine dernière et d’en ressortir avec trois livres sous le bras dont celui-là. Je n’avais pas non plus prévu de le lire d’une traite en le commençant hier en fin d’après-midi pour le finir dans la nuit. (S’il y a des fautes, j’en suis désolée mais je n’ai pas beaucoup dormi).

 couverture-caraval

Caraval donc, est le premier roman de Stéphanie Garber et le livre connaît déjà un joli succès outre Atlantique et outre Manche. Si vous avez aimé Harry Potter, Hunger Games, Le Labyrinthe ou tout autre livre dans cette veine-là, je ne peux que vous le conseiller vivement.

Scarlett et sa petite sœur Donatella n’ont jamais quittées l’ile où leur père, un homme cruel et tyrannique, les retient captives. A 17 ans, alors qu’elle est sûr le point d’être mariée à un inconnu, Scarlett reçoit une lettre de Légende, le Maitre du jeu Caraval. Cette année, Caraval aura lieu sur l’ile des Songes, et Scarlett est invitée ! Depuis toute petite, elle rêve d’assister à ce jeu légendaire et fabuleux… Aidée par Julian, un mystérieux marin, les deux sœurs s’enfuient. Mais à leur arrivée sur l’ile des Songes, Donatella est kidnappée par Légende. Scarlett entre alors dans Caraval avec Julian. Si elle ne retrouve pas sa sœur avant que les 5 nuits du jeu soient écoulées, celle-ci disparaitra pour toujours…

Caraval, Stéphanie Garber, quatrième de couverture, ed. Bayard.

 Le livre est assez conséquent mais se lit vraiment tout seul. Les descriptions donnent un aperçu détaillé des décors et l’impression de se balader en plein rêve arrive assez rapidement. De plus, le lecteur se trouve en position de spectateur du jeu, ce qui est très plaisant et à la fois terriblement angoissant au fur et mesure que les nuits s’enchainent. Les personnages ne sont pas manichéens et chacun à sa part d’ombre er de lumière. Le rythme est soutenu et le suspense reste à son comble jusqu’aux toutes dernières pages du roman.

En conclusion : J’ai absolument hâte d’en savoir plus sur certains personnages et aussi de voir comment vont évoluer les choses. Sur le plan cinématographique, la 20th Century Fox a acheté les droits pour adapter l’histoire sur grand écran. Je ne sais pas trop quoi en penser parce qu’il y a toujours un risque de se planter mais cela dit, je suis quand même curieuse. Donc c’est une affaire à suivre en attendant les autres Tomes.