Littérature

[Contemporain] La chambre des Merveilles

Je tiens des petites listes de livres à lire ou que j’aimerais acheter ou lire ; le plus souvent ces listes ne sont ni plus ni moins que des post-it ou des petits bout de papier, arrachés de bloc-notes plus importants. Si je vous parle de cela, c’est parce que j’y avais inscrit le livre de Julien Sandrel, parce que je voulais l’acheter pour le lire par la suite puisque tout le monde parlait plutôt bien de ce petit livre. Heureusement que je n’ai pas eu à arriver à des extrémités pareilles et que je vais pouvoir mettre mes sous dans d’autres romans, d’autres récits et d’autres histoires authentiques ou fictive grâce à la bibliothèque, où j’ai emprunté le livre que je viens de finir sans mal.

La chambre des MerveillesJulien Sandrel

 Après avoir lu ces quelques lignes vous devez vous dire que je n’ai pas aimé cette lecture. Pour vous contredire et à la fois vous donnez raison : ce livre n’est pas indispensable à lire sauf en période estivale ; c’est ce que j’appelle un roman d’été et il ne changera pas votre existence de façon radicale. Cela dit, l’ouvrage est assez plaisant à lire et les pages défilent – un feelgood book en somme. Quoi de mieux pour vos vacances d’été si vous aimez ce genre de littérature ? Au moins vous ne vous prendrez pas la tête et l’histoire vous occupera une journée voire deux si vous êtes très occupés pendant vos congés.

9782702162897-001-T[1]

« Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.

Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. A l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.

Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut-être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait. Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans… »

La chambre des merveilles – Julien Sandrel, Quatrième de couverture, ed. Calmann Levy, 2018.

Voilà, vous venez de le lire indirectement ! Plus sérieusement, la quatrième de couv’ n’offre aucune surprise et ce qu’elle annonce, c’est ce à quoi vous avez droit si vous avez le lire entre les mains – ni plus ni moins.

Comme je le disais plus haut, ce bouquin se lit extrêmement rapidement sans pour autant que ce soit une épreuve. On passe un bon moment de lecture qui ne dure que le temps de la lecture ; on ne s’attache pas vraiment à Thelma ni à son fils et aux autres personnages parce qu’à vrai dire, on n’a pas vraiment le temps de s’attacher ni de quoi s’attacher, les personnages sont plats et on reste à la surface des choses, ce qui donne une impression de convenu malgré tout plaisante. L’auteur à malgré tout quelques fulgurances qui jalonnent son roman de temps à autre mais sans plus. Encore une fois, lisez-le vous ne serez pas déçus : c’est exactement ce pourquoi vous l’avez dans les mains ; par contre, achetez-le et je suis à peu près certaine que vous serez déçus d’avoir placé votre argent dedans !

2 réflexions au sujet de “[Contemporain] La chambre des Merveilles”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s