Littérature

[Contemporain] Killeuse

La littérature, cette science inexacte. C’est toujours étonnant de voir l’effet d’un même livre sur deux personnes différentes. Les avis peuvent être concordants ou à l’inverse complètement divergents et pourtant, il s’agit bien du même livre écrit par le même auteur. Dans ce cas là, il est bien difficile d’expliquer pourquoi le livre a plu à l’une des personnes et pas à l’autre. Toute la beauté et la complexité de la littérature en somme.

J’ai tenté de lire le dernier roman de Jonathan Kellerman, Killeuse, sans succès. Pourtant sur le papier, cela s’engageait bien et paraissait prometteur : couverture attrayante, la quatrième de couverture proposait un résumé rempli de suspens et paraissait tenir la route niveau intrigue, mais le moins que l’on puisse dire c’est que la sauce n’a pas pris de mon côté. Pourtant j’étais enthousiaste et j’avais envie de lire ce livre, vraiment.

Couverture Killeuse

Killeuse raconte l’histoire du Dr Grace Blades, psychologue qui est très impliquée dans sa carrière et dans la réussite du traitement de ses patients quitte à passer à côté de tout le reste au niveau vie sociale. Grace est une professionnelle brillante et reconnue et il n’est pas rare que certaines personnes fassent des kilomètres et traversent des Etats entiers pour bénéficier de son expertise. Cependant, bien qu’elle soit brillante Grace à la particularité (je ne sais pas comment le dire autrement), de lever des hommes dans des bars ou autres lieux publics. Je vous laisse imaginer la suite… bref, la psychologue suit sa petite routine jusqu’au jour où sa proie d’un soir se trouve être son patient du lendemain et un cadavre le surlendemain. A partir de là, tout se complique un peu pour le Dr Blades et sa réputation irréprochable.

Honnêtement, je ne sais pas comment vous le vendre mieux sans être péjorative et influencer votre envie ou non de lire cet ouvrage. D’ailleurs, je ne crois pas qu’il s’agisse d’un mauvais roman policier parce qu’une personne de mon entourage l’a lu à la même période que moi et est rentrée tout de suite dans le roman.

Je ne suis pas entrée dans le roman, ce sont des choses qui arrivent de temps en temps et si je devais tenter d’expliquer pourquoi, je pense que c’est parce que je m’attendais à autre chose ; peut-être quelque chose d’avantage centrer sur un nombre de personnages plus restreint, ou un autre déroulement d’intrigue. De plus, j’ai trouvé le rythme du roman assez inégal : il y a des passages entiers du livre que j’ai dévoré sans me poser de question et d’autres segments où je n’avais qu’une envie : poser le livre et passer à autre chose. Ce que j’ai fini par faire sans être allée au bout des 56 chapitres et 500 pages et quelque du roman. C’est une décision d’autant plus décevante que j’ai quand même lu 40 chapitres avant de me rendre à l’évidence que je ne pourrais pas aller plus loin.

En tout cas, j’espère que ce petit article vous incitera à jeter un œil curieux à cet ouvrage et j’espère que également qu’il vous donnera envie de le lire, dans un futur plus ou moins proche. A ce propos, si par le plus grand des hasards vous avez lu ce livre de Jonathan Kellerman, j’aimerai beaucoup savoir ce que vous en avez pensé, histoire de voir si le blocage vient de moi.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s