Cinéma

Moi, moche & empêtré dans du chewing gum.

Ah l’été ! Période de l’année où prolifère un nombre incalculable de dessins animés, certains plus attendus que d’autres. Moi, moche & méchant 3 (Despicable Me 3) faisait partie du lot. Un peu déçue du voyage.

2016_12_15_17835_1481781620._large[1]

Cette image est un assez bon résumé du film à elle toute seule. Au début, on trouve cela drôle et on esquisse un petit sourire suite au gag parce qu’on se dit que c’est bien trouvé et la séquence passe et finalement, cela devient assez gênant. Le problème avec ce troisième volet, c’est que rien n’est suffisamment renouvelé pour que cela ait un intérêt quelconque, hors mis d’être la suite de la suite (et d’exploiter le filon jusqu’à épuisement).

Sur ce coup, je ne peux m’en prendre à moi-même ; c’était potentiellement le risque puisque peu de franchises ont réussi leur pari de faire des suites aussi bien que le premier volet. On peut tout de même citer la série des Toy Story et celle de l’Age de Glace qui ont réussi à transformer l’essai en évoluant au fil des opus, tout en restant fidèle à son univers. Ce n’est malheureusement pas le cas de Moi, moche & Méchant 3.

moi-moi-mechant-3-affiche-283x400[1]

Le plus dommage ce sont les personnages qui n’évoluent pas vraiment selon moi. Les filles de Gru sont toujours identiques au premier volet et pas que cela me dérange vraiment mais on a l’impression qu’elles ne grandissent pas et je trouve que c’est dommage car au final, elles sont remisées à l’arrière plan et sont utilisées à la toute fin, comme si les scénaristes s’étaient quand même souvenus que les fillettes étaient présentes et qu’il fallait en faire quelque chose d’à peu près utile. Je trouve que c’est d’autant plus dommage parce que chacune à une personnalité bien différente et qu’il y aurait matière à travailler pour apporter un vrai plus au film.

J’hésite à mentionné les nouveaux personnages du film, tant on s’enfonce dans les clichés. Dru d’une part, le frère jumeau de Gru et Balthazar Bratt, méchant du film et ennemi de Gru. La thématique des frères jumeaux est abordée de manière tout à fait classique avec de gros clichés à la clé mais en fin de compte, on ne peut pas s’empêcher de les trouver mignons tous les deux. Quant à Balthazar, c’est un méchant sans cervelle qui refuse de vieillir. Le trait est tellement poussé à son extrême que le personnage en devient pathétique et heureusement qu’il s’agit d’un dessin animé pour enfants. Le seul personnage qui s’en sort à peu près selon moi, c’est Lucy. Elle arrive à trouver sa place dans la famille et c’est très joliment montré avec un beau message derrière.

Cela dit, j’écris cet article assez négatif mais j’ai conscience que je ne fais clairement pas partie du public visé. Donc, je ne conseillerai pas vraiment ce film, sauf si vous avez autour de vous des enfants assez jeunes qui veulent aller le voir. Si vous êtes adulte avec ou sans enfant et que vous voulez absolument le voir, je ne peux que vous conseiller d’attendre que le film soit disponible sur les plateformes de Vidéos à la Demande. Cela reste néanmoins un divertissement qui se regarde.

Note : 4,5/10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s