Cinéma

Un conte aussi vieux que le monde…

Bonsoir tout le monde !

En ce mercredi, jour de sortie de La Belle et la Bête de Bill Condon pour les Studios Disney, je n’ai pas pu résister et je suis donc allée dans mon cinéma préféré à la séance de 11h, en VO bien évidemment. Attention, l’article peut contenir d’involontaires spoilers ! Donc je vous conseille de lire mon article après avoir vu le film… Vous êtes prévenus. Maintenant, si vous le voulez bien, remontons le temps 20 ans en arrière…

Histoire éternelle…

En effet. La Belle et la Bête date en fait de 1740 et a été écrit par Gabrielle-Suzanne de Villeneuve mais le conte a connu le succès grâce a la version simplifiée de Jeanne Marie Leprince de Beaumont en 1756. En 1899, l’œuvre connaît sa première adaptation cinématographique et compte désormais une quinzaine d’adaptations, rien qu’en films ; je ne parle pas des comédies musicales, bien que la version de 2017 fasse grandement référence à l’univers des comédies musicales avec des Easter Eggs savamment dissimulés tout au long du film… A ce propos, passons maintenant à la critique du film en tenant compte de certains Easter Eggs : ATTENTION SPOLERS !

La Belle et la Bête.

1997 – Dessin animé des studios Disney qui reste à ce jour un de mes préférés, si ce n’est mon préféré…

Versionintégraler2[1]

2017 – L’adaptation ou reboot du dessin animé… On pourrait dire que la boucle est bouclée mais pas tout à fait. Explications.

  affiche-belle-bete-film-05[1]

Oui c’est un reboot mais en même temps, le film et l’histoire sont résolument modernes et c’est une très bonne chose que Disney s’adapte à son temps. Les choses ont changées en 20 ans, n’est-ce pas ? Et personnellement, j’ai enfin compris pourquoi Lefou s’appelait Lefou… Il était temps au bout de 20 ans. Mais là encore, il faut voir le film pour comprendre et je trouve que Disney a très bien joué son coup et que l’explication est amenée tout en finesse et qu’il n’y a rien d’extravagant ou choquant. Bien joué, Disney et Bill Condon vraiment ! Une belle surprise.

Ensuite, pour parler plus en détail des Easter Eggs, Mme Villeneuve a le droit au sien. Joli clin d’œil… Sinon il faut mentionner les très belles références aux comédies musicales La Mélodie du bonheur avec Julie Andrews ou encore Chicago… A vous de voir si vous retrouvez ces « moments » dans le film, c’est très subtil. Bien sûr, il y en a pleins d’autres de références mais je ne peux évidemment pas toutes vous les lister : il ne faut pas gâcher la magie…

Pour en revenir au film à proprement parler, ne vous attendez pas à un remake du dessin animé ou vous serez déçus : des scènes ont été ajoutées pour la cohérence et de nouvelles chansons ont été composées pour l’occasion mais rassurez-vous : cela reste la Belle et la Bête et en fin de compte, tout y est. En fait, je pense que Bill Condon s’est un peu plus basé sur le conte d’origine qu’on veut bien nous le dire, notamment avec le livre magique (dont j’avais oublié l’existence très franchement) et ça marche du début à la fin.

Pour finir, un dernier mot sur le casting et les acteurs plus généralement. Je vais éviter de vous bassiner avec le couple Emma Watson et Dan Stevens parce qu’ils ont beaux être géniaux, j’ai plus été bluffée par les personnages « secondaires » comme Ewan McGregor qui joue Lumière, le candélabre et Ian McKellen qui joue Big Ben l’horloge. Si vous avez l’occasion foncez voir la VO juste pour apprécier le travail sur l’accent so Frenchie de ces deux-là, c’est incroyable ! Emma Thompson est géniale aussi en Mrs. Samovar (Potts en anglais). Voilà, j’espère vous avoir donné envie d’y aller sinon je ne sais plus quoi … Ah si !

Céline Dion chante une nouvelle fois le générique de fin. L’histoire ne dit pas si elle a été récompensée par Oscar pour celle-ci… Bon film !

Note : 8,5/10.

PS : Je pense que le prochain reboot de Disney sera le Bossu de Notre-Dame… Allez voir le film d’abord. On en reparle après !

2 réflexions au sujet de “Un conte aussi vieux que le monde…”

  1. J’en sors et il était trop bien en effet!! Lefou j’ai adoré l’histoire et la nuance du personnage qui est beaucoup plus violent dans le dessin animé… Très chouette ton article comme toujours 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s