Littérature

[Jeunesse]Geek Girl – Tome 5

Un conseil mes amis : ne faites pas comme moi ; ne lisez pas les petits magazines publicitaires où l’on vous présente tous les livres à offrir pour Noël. Enfin si, faites-le mais méfiez-vous et soyez prudent. Je n’avais pas fait attention qu’il s’agissait d’une série de livres, je n’ai porté attention qu’au titre à vrai dire… Pour ma décharge, je suis une fille et je suis un peu Geek sur les bords. Je vous autorise à tirer vos conclusions, même les plus hâtives !

Le livre se trouvait bien sous le sapin imaginaire pour ce Noël 2017, comme attendu puisque je l’avais coché sur ma liste. A ma grande surprise, je me suis vite rendue compte que le livre s’adressait à la jeunesse, plus précisément aux adolescentes et non pas aux jeunes adultes (comme indiqué sur le magazine publicitaire) dont je fais encore partie pour quelques temps. Quant au coup du Tome 5… Ce n’est pas comme si j’étais entrée dans l’univers Harry Potter par La Coupe de Feu, si ?

Pour en revenir au livre à proprement parlé, Geek Girl suit les péripéties en tout genre de Harriet Manners, 16 ans, apprentie mannequin, génie et geek dans le sens où elle est très introvertie et a du mal à se faire des amis. Cela ne l’empêche pas d’avoir sa bande malgré tout et Harriet a une légère tendance à tout vouloir contrôler, ce qui entraine quelques situations acadabrantesques.

couverture-geek-girl-t5

Cette série rappelle une autre série, « Vive la 6ème« , de Ségolène Valente avec un style pétillant et coloré. Les chapitres défilent sans trop y faire attention parce que malgré les 482 pages et 97 chapitres, la taille de la police est très grande pour un livre de ce genre et les chapitres ont en moyenne 3 pages par chapitre. Rien d’insurmontable donc puisque j’ai mis 3 jours pour le lire, en faisant d’autres choses. Et puis, pour avoir lu le Tome 5 sans avoir lu les autres avant, l’histoire reste compréhensible et le lecteur est tout à fait capable de reconstituer les informations manquantes ou évoquées précédemment dans les autres tomes.

« Eh oui, c’est officiel : j’ai désormais ma bande. Ma meute, mon gang, ma confrérie. Un groupe de cinq joyeux compères inséparables. Exactement comme le Club des Cinq ou la bande de Scoubidou, sauf qu’aucun d’entre nous n’est un grand chien marron. Et ma vie en est entièrement transformée. Des études montrent que les personnes dotées d’un vaste réseau d’amis ont une espérance de vie supérieure de 22%, mais je m’amuse tellement que, à mon avis, la mienne explosera les scores. »

Geek Girl – Tome 5, Holly Smale, p. 8, ed. Nathan

En conclusion : Parfait si vous (ou vos proches) avez entre 8 et 14/15 ans. Passer cet âge, vous pouvez éventuellement tenter mais je pense qu’il vous marquera moins. Ce qui est absolument plaisant c’est que le livre est construit autour d’anecdotes dans le style « Le saviez-vous ? », j’ai appris deux trois petites choses dont je ne me souviendrais sans doute pas dans un mois mais j’ai apprécié ma lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s